Une montre pour Fillon

En 2009, alors Premier ministre, François Fillon s’est fait offrir une montre de plus de 10.000 euros. Un cadeau « absolument désintéressé » de l’homme d’affaires italo-suisse, Pablo Victor Dana, ainsi que ce dernier l’a déclaré vendredi sur franceinfo.

Le candidat de la droite à la présidentielle a confirmé avoir reçu ce cadeau de la part de Pablo Victor Dana, tout en déplorant vivement que la presse fasse état -après les costumes de luxe, d’une valeur de 13.000 euros, offerts en février par son « ami » Robert Bourgi et finalement « rendus »- de cadeaux relevant, à ses yeux, de sa vie privée.

Monsieur Dana a offert des montres à plein d’autres personnes que moi », a assuré François Fillon, qui a précisé avoir également reçu en cadeau « une montre d’Alain Thébault, inventeur de l’hydroptère ».

Entre 12.000 et 15.000 euros

Dans la déclaration patrimoniale qu’il a faite cette semaine, comme tout candidat à la présidentielle, à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, François Fillon indique posséder au 1er janvier 2017, entre autres biens, deux montres estimées respectivement à 12.000 et 15.000 euros, selon son « évaluation personnelle ».

Selon une révélation de franceinfo, l’une des montres lui a été offerte en janvier 2009 par Pablo Victor Dana, un homme d’affaires italo-suisse – qui gère actuellement un fonds financier à Dubaï – fondateur de la marque Instruments et Mesures du Temps, liquidée en 2014.

« J’ai effectivement offert une de mes montres à François Fillon. Je lui ai remis la montre personnellement à Matignon lors d’un voyage accompagné de ma femme et de mes enfants à Paris », a-t-il déclaré à franceinfo, en assurant avoir agi de manière « absolument désintéressée », d’autant que « la politique française ne (l)’a jamais intéressé ».

Nous partageons la passion commune des courses de voitures anciennes, les mêmes valeurs familiales et je l’admire comme politique et comme père de famille (…) François Fillon représentait et représente toujours pour moi un symbole de ce qu’un homme politique doit être », a ajouté Pablo Victor Dana.

L’autre montre a été offerte en 2013 à François Fillon par le manufacturier suisse Rebellion, précise franceinfo, dans un geste « très amical » selon un membre de Rebellion. « Il n’y avait aucun sous-entendu », a-t-il ajouté, dans ce cadeau effectué à l’occasion des 24 Heures du Mans, où le patron de l’horloger était venu en tant que dirigeant d’une écurie automobile d’endurance.

la mort d’une légende du rock

Chuck Berry, légende du rock, est mort

Chuck Berry, l’auteur américain de « Johnny B. Goode » s’est éteint samedi à l’âge de 90 ans. « On lui doit tout », disait de lui  John Lennon.  Chuck Berry en concert pour son 60e anniversaire, le 17 octobre 1986, au Fox Theatre à Saint Louis (Missouri). (Sipa) Il fut le grand architecte du rock and roll. Il en avait écrit les tables de la loi à coups de riffs de guitares puissants et de classiques comme Johnny B. Goode, Roll Over Beethoven, Sweet Little Sixteen, Carol… Un artiste aux multiples casquettes : compositeur, auteur, interprète, guitariste génial, inventeur du Duckwalk cher à Keith Richards. Sans lui, les Rolling Stones, les Beatles et tant d’autres n’auraient sans doute jamais existé. « Chuck Berry fut le premier auteur du rock à se montrer malicieux et amusant, le premier chanteur dont les paroles valaient la peine d’être écoutées », dira Mick Jagger. « Ses textes étaient prodigieux, on lui doit tout, Bob Dylan compris », complétera John Lennon.

Du sacré au profane

Chuck Berry, de son vrai nom Charles Edward Anderson Berry Sr, s’est éteint samedi dans sa maison du Missouri, dans le comté de Saint Charles. Selon la police locale, il a été trouvé inanimé par les secouristes et son décès a été prononcé à 13 h 26 heure locale. Le chanteur guitariste était âgé de 90 ans.  Né le 18 octobre 1926 à Saint Louis, dans le Missouri, issu d’une famille de six enfants, Chuck Berry avait contracté le virus de la musique sur les bancs de la chorale de l’église Antioch Baptist de Saint Louis. « C’est avec eux que j’ai appris à chanter. Plus tard, ma prof de musique, qui aimait m’entendre chanter et jouer de la guitare acoustique, m’encouragea à former un petit orchestre. » De la musique sacrée, il passe à la musique profane pour s’imposer comme l’un des artisans les plus inspirés du rock naissant, et s’imposera comme l’un des artisans de la création du rock and roll, né du mariage entre boogie-woogie, blues et country-western. Il s’illustre également comme un chroniqueur affûté de l’Amérique des années 1950, avec ses chansons dont les textes racontent dans une veine totalement inédite la vie adolescente, le consumérisme de l’Amérique insouciante et triomphante. Depuis samedi, le rock and roll est orphelin de l’un de ses pères fondateurs. Le jour de son 90e anniversaire, il avait créé la surprise en annonçant la sortie d’un nouvel album, son premier depuis près de quarante ans. Sobrement intitulé Chuck, l’album a été enregistré dans des studios près de Saint L

 

Faut rigoler

C’est un monsieur de 75 ans qui se fait examiner par son médecin. Tout est OK, mais avant de partir, le médecin lui demande: – Et la sexualité, M. Marcel ?
– Ben ça va, mais quand je fais l’amour la 2ème fois, je suis en sueur.
– Allons M. Marcel, vous savez, à votre age c’est normal! c’est même extraordinaire que vous puissiez le faire 2 fois..Le vieux : – À bien y penser oui, c’est vrai qu’il fait plutôt frais en Janvier et plutôt chaud en Juillet !


Un vieux milliardaire téléphone à une conseillère du cœur: J’ai 62 ans et je suis follement amoureux d’une superbe jeune fille de 19 ans. Pensez-vous que j’aie plus de chance de l’amener à m’épouser si je lui dis que j’ai juste 50 ans? La conseillère lui répond: A mon avis, vous feriez mieux de lui dire que vous approchez des 80 ans!


C’est trois vieilles femmes en train de tailler le bout de gras sur un banc du parc de la maison de retraite. La première dit:
– Plus ça va et moins j’ai de mémoire. Ce matin, je me suis retrouvée en haut de l’escalier, et je ne savais même plus si je venais de monter ou si je m’apprêtais à descendre…
La deuxième dit:
– Ouais, c’est encore pire pour moi. L’autre jour, je me suis retrouvée assise sur mon lit sans arriver à savoir si je venais de me réveiller ou si j’allais me coucher…
Alors la troisième les regarde avec un sourire ironique et dit:
– Eh bien moi, j’ai la mémoire aussi bonne que quand j’étais jeune. Je touche du bois!
Sur ce, elle donne un petit coup de ses articulations sur le bois du banc (Toc Toc), et tout de suite après, l’air étonné elle dit:
– Qui est là?


C’est l’histoire d’un couple de petits vieux qui sont en train de petit-déjeuner, un matin d’été dans leur véranda. Ils sont torse nu, et la vieille dont les seins pendent jusqu’au nombril, et même plus bas, dit a son homme dont les couilles sont bien plus bas que le gland: « – Quand je te vois là torse nu, ça me fait tout chaud au coeur !!! » Le vieux lui répond: « -C’est normal ton sein gauche trempe dans ton cacao !!! »


Alors ils ont décidé de prendre tous les jours des cours de stimulation de la mémoire. Comme ils trouvent ce cours formidable, ils en parlent à leurs parents, amis et voisins.
Si bien qu’un jour, le voisin interpelle le vieux monsieur en train de tondre sa pelouse et lui demande:
– Dites-moi, quel était le nom de votre moniteur pour ces exercices sur la mémoire?
Le vieux répond:
– Eh bien, c’était…Hmmm…laissez moi une minute… Quel est le nom de cette fleur, vous savez, celle qui sent si bon mais a des épines sur ses tiges…?
Le voisin: -Une rose?
Le vieux:
– Oui c’est ça…(criant en direction de la maison) Hé, Rose, quel était le nom de notre moniteur pour les cours sur la mémoire?


Dans la maison de retraite, deux grand-pères discutent:
– Mon cardiologue m’a dit que j’avais le coeur d’une personne de 30 ans… il m’a même dit où le gars était enterré.


Pourquoi fait-on prendre des bains de boue aux vieux ?
Pour qu’ils s’habituent à la terre…

La métropole se ramasse une grève des poubelles

Depuis lundi soir, le ramassage des ordures ménagères est effectué de manière aléatoire dans le centre-ville de Marseille, suite à un préavis de grève reconductible de la CGT. Pénible ? Les agents réclament justement la prise en compte de la pénibilité de leurs conditions de travail. « Un mouvement très minoritaire », balaye leur employeur, la métropole, qui assure avoir déjà pris en compte le problème. Ceci n’est pas un happening, ni une tentative de scénographie originale dans le cadre de l’exposition Vie d’ordures du Mucem. Depuis lundi soir, le ramassage des poubelles est assuré de manière aléatoire dans le grand centre-ville de Marseille, suite à une grève d’une partie du personnel de la métropole. Déposé par la CGT, le préavis

Natura 2000

L’archipel a été proposé par l’État français comme zone Natura 2000. Le site, en vertu de son patrimoine naturel exceptionnel, a été retenu par l’Europe pour intégrer ce réseau européen dont l’objectif est de concilier activités humaines et protection de la nature. Dans le cadre de cette démarche des réunions de concertation avec l’ensemble des usagers du site ont permis d’élaborer un plan d’action pour la préservation de cet espace naturel.

Le Frioul : Un quartier de Marseille…

Le Frioul est un quartier de Marseille, administrativement rattaché au 7e arrondissement et au 1er secteur sous le nom ″Les Îles″. Celles-ci sont toutes sans voitures et même le vélo y est admis  sous contrainte[]. On y trouve un port de plaisance de plus de 600 places, bordé de constructions bétonnées des années 1970, avec des commerces longeant le port et des habitations au-dessus. Cent quarante deux résidents  vivent à l’année sur ces îles, enfants, adultes ou retraités, ainsi que des plaisanciers vivant sur leurs bateaux. Le Frioul abrite également un centre de vacances de la Fédération Léo-Lagrange, une caserne de marins-pompiers, l’une des stations du service du pilotage de Marseille-Fos, et une ferme marine bio, installée dans l’ancien port de quarantaine de Pomègues[]  probablement la seule activité économique de production du quartier avec un chantier naval . Les services publics sont peu présents : en l’absence de police, d’école, de médecin, les habitants doivent se rendre quotidiennement en ville pour ces besoins. Cet état de fait, et une desserte maritime contestée, qui prendra fin en 2018 créent un certain ressentiment des insulaires à l’égard de leur cité-mère. Des projets de doublement du port, ainsi que de bâtis complémentaires à but touristique, sont régulièrement évoqués par la Communauté urbaine.

Il n’a pas oublié l’OM

Joey Barton reste très marqué par ses dix mois passés à Marseille. (Reuters)

A quelques jours de la sortie de sa biographie, Joey Barton, sweet and tender hooligan (Hugo Sport) jeudi en France, le milieu anglais est revenu dimanche dans Le Journal du Dimanche sur sa saison passée à l’OM, en 2012-2013. Elle l’a particulièrement marqué. «J’ai plus appris en dix mois là-bas qu’en Angleterre, assure-t-il. Les consignes étaient plus subtiles qu’en Angleterre et je les comprenais d’autant moins avec l’accent pyrénéen du coach (Elie Baup, ndlr). J’ai dû m’adapter. Tous les sens en éveil.» «Les Français ont un formidable talent pour se créer des problèmes»  Il évoque la vie du vestiaire marseillais. «Il y avait pas mal de clans et j’avais l’impression de faire le numéro des assiettes tournantes au cirque. C’étaient des bons joueurs, des bons gars, mais les Français ont un formidable talent pour se créer des problèmes. Ça doit être dans votre culture : quand tout va bien, vous jetez une grenade pour voir ce qu’il se passe. Avec mon expérience, je maintenais l’équilibre. J’étais ami de tout le monde mais je recadrais aussi quand ça n’allait pas dans le sens de l’équipe.» Et l’Anglais de citer l’exemple de Mathieu Valbuena : «Il faisait une super saison, mais il avait peut-être un peu pris la grosse tête et il fallait parfois la lui dégonfler. Lui rappeler que ce n’était pas l’Olympique de Valbuena.»

«La muscu à l’OM, c’était pour être beau avant d’aller à Ibiza en juin !»

Dans cet entretien, Joey Barton évoque également la «relation étrange» des joueurs français au travail. «Pour eux, ce n’est pas compatible avec le talent : si t’es doué, pas besoin de bosser. Si tu travailles dur, c’est que t’as pas de talent. Ils se convainquent même qu’ils ont plus de talent en travaillant moins. Bizarre, non ? A l’OM, j’ai cru qu’ils avaient pigé quand je les ai vus aller bosser en salle de muscu. Mais non, c’était pour être beau avant d’aller à Ibiza en juin !»
Il propose d’ailleurs ses services à l’Olympique de Marseille pour «passer quelques années à la formation afin d’apprendre aux jeunes ce qu’il faut pour réussir en Angleterre. Gratuitement. Je crois devoir quelque chose à l’OM. Même quand je suis parti, j’avais l’impression que mon histoire avec ce club n’était pas finie». Dans sa biographie, Barton se dit surpris par la distance des joueurs marseillais avec les supporters. «Ils ne font pas le lien avec le gars qui bosse dur pour se payer un billet ou a pris une journée pour avoir un autographe», développe-t-il.

Rédaction

Fillon la débâcle ???????

François Fillon a passé une bonne soirée. En dehors de la petite salve de Jean-Luc Mélenchon déplorant » les pudeurs de gazelles « ,les affaires ont été les grandes absentes de ce débat. Le candidat de la droite, s’est même offert le luxe d’aborder le sujet de lui-même, en promettant la création d’une commission sur la transparence s’il était élu. Cette brève parenthèse refermée, François Fillon a pu reprendre l’allure qui avait été la sienne lors de la primaire de droite: celle d’un politique qui déroule son programme avec une autorité sereine, comme un professeur qui remet de l’ordre dans une classe turbulente. Il assume en souriant son projet de droite, clairement identifiable. C’est moins vrai pour Emmanuel Macron dont le programme se veut apaisant, empruntant à la droite et à la gauche les mesures qui lui paraissent les plus pragmatiques. Face à des débatteurs à l’identité très affirmée, il a éprouvé de la difficulté à imposer le sens de la mesure. Il n’a pas été effacé, il a fait preuve de caractère et d’autorité, quand il a reproché ses » insinuations « à Benoît Hamon et son manque » d’éthique « à Marine Le Pen. Mais il n’est pas parvenu à imposer sa nouveauté et son projet d’alternance comme l’argument majeur capable de séduire définitivement ceux de ses nombreux électeurs qui se déclarent capables de changer d’avis dans les semaines qui viennent. Son match avec François Fillon pour la qualification au deuxième tour n’est sans doute pas terminé. Marine Le Pen a fait du Marine Le Pen. Elle assurément convaincu ses électeurs. Il est peu probable qu’elle en ait séduit d’autres. L’immigration et l’islamisme restent ses sujets de prédilection. Mais elle bute toujours sur l’obstacle de l’euro et sur la difficulté à financer un programme social qui s’apparente à celui de l’ultragauche. Intelligent et argumenté, pertinent sur l’écologie, Benoît Hamon a eu pourtant du mal à placer son discours de gauche. Celle-ci avait dans le débat un représentant qui s’appelle Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de « La France insoumise » a parlé de l’enseignement professionnel, il a fulminé contre la délinquance financière, il a annoncé vouloir instaurer la paix dans le monde. Comme Benoît Hamon, il rêve

La pédophilie chez les prêtres

L’enquête a duré un an. Le site Mediapart et l’émission Cash Investigation dévoilent ce lundi sur Internet et demain mardi, sur France 2, une enquête conjointe inédite sur 32 prêtres pédophiles au sein de l’Eglise catholique et la manière dont celle-ci les a couverts.

Une enquête au long cours qui révèle comment, en France, « plusieurs dizaines de prêtres auteurs de violences sexuelles ont été méthodiquement couverts, en connaissance de cause, par 25 évêques, sans que la justice n’en soit jamais informée », écrit le site d’investigation. Une omerta dont ont été victimes 339 personnes.

L’enquête a duré un an. Le site Mediapart et l’émission Cash Investigation dévoilent ce lundi sur Internet et demain mardi, sur France 2, une enquête conjointe inédite sur 32 prêtres pédophiles au sein de l’Eglise catholique et la manière dont celle-ci les a couverts.

Une enquête au long cours qui révèle comment, en France, « plusieurs dizaines de prêtres auteurs de violences sexuelles ont été méthodiquement couverts, en connaissance de cause, par 25 évêques, sans que la justice n’en soit jamais informée », écrit le site d’investigation. Une omerta dont ont été victimes 339 personnes.