Les histoires drole de l’Echo

Faut Rigoler

– 69 raisons de préférer la bière à une femme   –  voter pour cette blague – 2457 points  – 23/05/2005 –

69 raisons de préférer la bière à une femme…

01- Une bière froide est une bonne bière
02- On arrive toujours à faire mousser une bière
03- Une bière est toujours prête et humide
04- Une bière n’a jamais la migraine
05- On peut consommer 2 bières en même temps sans complications
06- Une bière n’est jamais jalouse d’une autre
07- On n’a pas besoin de raconter des mots doux a une bière pour se soulager
08- Une bière, ça se commande
09- En soirée, on peut toujours se taper une bière
10- Une bière ne parle pas
11- Une bière reste consommable 28 jours sur 28
12- Quand on finit une bière, on peut récupérer la consigne
13- Quand on ne la finit pas, elle ne fait pas la gueule
14- La bière ne donne que PARFOIS mal a la tête
15- On peut rester actif après s’être tapé une bonne bière
16- Même la bière belge n’est pas stupide
17- Une bière est non violente
18- Une bière n’est jamais complexée
19- On voit toujours facilement à l’intérieur d’une bière
20- Une bière ne laisse jamais de poil dans la bouche
21- Une bière blonde n’est jamais fausse
22- Une bière est toujours consentante
23- Une bière ne porte pas de collants
24- Une bière est parfois légère
25- Une bière rousse ne pue pas en été
26- Pas de problème de langue avec les bières étrangères
27- Avec une bière, pas de belle-mère
28- Même bourré on choisit sa bière
29- On n’a pas à ramener sa bière au resto, il y en a déjà
30- On ne risque pas d’attraper des maladies en se tapant une bière
31- Une bière n’oublie jamais la pilule
32- Une bière n’est jamais de mauvais poil
33- Une bière ne demande jamais de nouvel emballage
34- Bières et copains font bon ménage
35- La bière ne prétend pas être intelligente
36- On n’a jamais honte être vu avec une bière
37- Une bière n’a pas de grand frère
38- On peut prendre en public une bière sur la table
39- Deux doigts suffisent pour un pack de six
40- Une bière ne passe pas son temps au téléphone
41- Une bière ne vous mord jamais où que ce soit
42- N’importe quelle bière peut poser dans un magazine
43- Une bière ne vous fera jamais porter des cornes
44- On peut décapsuler une bière sans tacher les draps
45- A 95 ans on peut toujours se taper une bière
46- Poser un lapin a une bière n’est pas dangereux
47- On peut se taper une très bonne bière pour moins de 50 balles
48- Une bière a toujours moins de 25 ans
49- Une bière se prête à toutes les fantaisies
50- Une bière ne se peinturlure pas pour essayer être attrayante
51- On n’a pas besoin d’éteindre la lumière pour consommer une bière
52- Une bière ne vous empêche pas de dormir
53- Une bière n’est pas allergique au foot
54- Une bière ne court pas les Jacky en BM
55- Une bière ne prend jamais toutes les couvertures
56- Une bière ne prend jamais de petit-déj. au lit

C’est un gars qui est invité à une grande réception.
Une heure après le début de la soirée, il va aux toilettes. Il remarque que le gars qui pisse à côté de lui a deux jets.
– C’est quoi….?
– Ah ça mon p’tit jeune c’est une blessure de guerre…
Une heure plus tard, il revient aux toilettes publiques et voit un autre gars à côté, mais lui il a trois jets de pipi.
– C’est quoi, les trois jets?
– Ça c’est une vieille blessure de guerre de 1930.
Encore, une heure après, il y retourne et voit un autre mec qui a quinze jets de pipi. Il demande:
– C’est une vieille blessure de guerre, vous aussi?
– Non, c’est juste que je suis trop saoul pour baisser ma fermeture éclair…

—————————————————————–

Un mec demande a son pote:
– Tu préfères avoir la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson?
Son pote lui répond :
– Je sais pas, tu préfères quoi toi ?
Et il lui dit :
– Moi je préfère Parkinson, parce qu’il vaut mieux renverser une goutte de Ricard que d’oublier de le boire…

————————————————————–

4h du matin – Yan rentre au domicile conjugal un peu torché.
– Je vais me faire un jus de citron pour masquer l’odeur d’alcool.
Le matin, Sandrine l’enguirlande :
– T’as encore bu comme un trou hier, hein ?!
– Meuh non !
– Ah ouais ? Et le canari écrasé dans le presse-citron, il s’est suicidé tout seul peut être ?

——————————————————————-

C’est deux hommes, assis au bar, au sommet de l’Empire State Building. L’un, légèrement éméché, se tourne vers l’autre et lui dit :
– Vous savez, j’ai découvert, la semaine dernière, que lorsqu’on saute du sommet de ce building, arrivé au niveau du dixième étage, le vent est si fort qu’il vous fait faire le tour de l’immeuble et vous fait entrer en douceur par une fenêtre.
Le barman , entendant la conversation, hoche la tête en faisant la moue.
Le second consommateur dit :
– C’est impossible !
Le premier client lui dit qu’il va prouver ce qu’il dit. Il ouvre la fenêtre, saute et au niveau du dixième étage, emporté par le vent, il fait le tour de l’immeuble, ralentit, entre par une fenêtre ouverte et remonte au bar. Son voisin de bar n’en croit pas ses yeux, mais lui dit que ça doit être un hasard si ça a marché. L’autre rouvre la fenêtre et recommence. La même chose se reproduit.
Alors le deuxième consommateur décide d’essayer, convaincu . Il passe le dixième étage , neuvième, huitième…… et s’écrase sur le trottoir….
Alors, le barman se tourne vers le premier consommateur et lui dit :
– Tu es un vrai connard lorsque tu es bourré , Superman !

 

————————————————-

 

 

C’est l’histoire d’un mec qui va aux toilettes dans un bar. La première est occupée et il entre dans la deuxième. A peine se met-il sur la cuvette qu’il entend :
– Salut ! Comment ça va ?
Surpris, il se dit que c’est un drôle d’endroit pour lier d’amitié avec quelqu’un, mais bon, on ne choisit pas…
– Euh.!.!! ça va, dit-il embarrassé.
– Qu’est-ce que tu fais de beau ?
– Ben, je fais comme toi, … caca…
Et là, il entend :
– Écoute, je te rappelle plus tard, il y a un con à côté qui répond à toutes mes questions !

 

 

 

—-

 

Le petit Sylvain vient de se faire prendre par son papa en train de boire de l’alcool en cachette.
Le papa a décidé de lui faire une leçon de morale.
Le papa entraîne Sylvain dans le jardin.
Il emmène un verre de whisky et un verre d’eau.
Il prend un ver de terre et le laisse tomber dans l’alcool.
Puis il prend un autre ver et le laisse tomber dans l’eau.
Le lombric dans l’eau reste vivant alors que celui du whisky se tord sur lui-même quelques instants et meurt.
A la fin de l’expérience, le papa demande :
– Alors Sylvain, quelle leçon tires-tu de ce que je viens de te montrer?
Et Sylvain lui répond fort justement :
– Heu, ça montre que quand on boit de l’alcool, on ne risque pas d’avoir des vers…

 

C’est un gars bourré qui sort d’un bar et voit une bonne soeur, il lui rentre dedans, coup de tête, coup de genou, balayette et coup de latte dans la bouche. Le soulard reprend son souffle et dit:
– Je te croyais plus fort que ça Batman

Pour marcher au pas d’une musique militaire, il n’y a pas besoin de cerveau seule la moelle épinière suffit.
Albert Einstein

Comment appelle-t-on un alcotest en terme culinaire ?
Un soufflé aux amandes.

Deux bidasses dorment sous la tente, le soir, comme il fait très très froid, ils se couchent tous les deux dans le même sac de couchage. Au bout d’un moment, le premier demande à l’autre :
-Dis, tu serais pas en train de te branler ?
-Oui, pourquoi ?
-Ben ça te dérangerait beaucoup de prendre la tienne ?

Un flic surprend un homme qui creuse un trou dans un bois
– Mais pourquoi creusez-vous donc un trou ici ?
– C’est pour ma copine.
– Pourquoi, elle est morte ?
– Non, non, elle est bossue, c’est plus pratique pour la baisé !!!

Quelle est la différence entre un agent de police et une cocotte-minute?
Il n’y en a pas car pour tous les deux, dès qu’ils sifflent c’est cuit !

Trois groupes de militaires, de gendarmes et de policiers s’ennuyaient. Ils décidèrent alors de faire un concours de chasse au plus gros lapin.
Les militaires partirent et ramenèrent un beau gros lapin d’un moins 3 kg.
Les gendarmes à leur tour ramenèrent aussi un lapin mais hélas d’à peine 2 kg.
Au tour des policiers. Une heure passée, deux heures passées… trois heures, quatre heures,….
Les militaires et les gendarmes commencent à s’inquiéter et partent à leur recherche. Ils trouvent les policiers autour d’un cochon qu’ils sont en train de passer à tabac, en le bastonnant sans merci et en répétant à tour de rôle:
– AVOUE QUE T’ES UN LAPIN !

 

Le commissaire de police questionne un jeune agent qui vient d’ être recruté:
– Avez-vous déjà vu un détecteur de mensonges ?
– Mieux que ça, chef, j’ en ai épousé un !

Hits: 12

JL Matteï sa chronique de l’echo

La chronique de Jean Louis Matteï

 

 

Le Poisson-pierre ou Synancée (Synanceia verrucosa) est réputé pour être le plus venimeux au monde.

                       

L’animal mesure entre trente et quarante centimètres. Son corps globuleux plutôt informe, flasque, boursouflé  est couvert d’excroissances cutanées verruqueuses. (verrucosa). Vu son aspect Il lui serait difficile de concourir au titre de Monsieur Univers ou de Miss Univers. Ses couleurs ? Elles vont du blanc au violet en passant par le brunâtre, le jaunâtre ou le rosâtre ! Ce qui n’ajoute rien à sa beauté ! En fait il est difficilement définissable parce qu’il présente un mimétisme « homotypique » : C’est à dire : la faculté de se confondre avec son environnement. Sa peau dépourvue d’écailles sécrète un mucus capable de retenir les débris coralliens et les algues emportés par le courant : ce camouflage le rend généralement presque parfaitement indétectable au milieu des roches couvertes d’algues. Sa tête énorme se termine par une bouche bien camouflée. Elle s’ouvre vers le haut. Les yeux sont en position dorsale, séparés par un creux. Au sommet de son corps 13 courtes épines dorsales sont reliées à des glandes à venin. Il peut les dresser très rapidement pour piquer un éventuel agresseur et injecter ses toxines extrêmement puissantes.Le poisson-pierre peuple la Mer Rouge et l’Indo-Pacifique: il est commun à La Réunion, à l’île Maurice ou en Australie occidentale, il se rencontre également en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie et sûrement dans d’autres régions du monde. Le bestiau est  capable de s’ensabler, de manière presque indétectable. C’est un poisson côtier. Il vit généralement posé sur le fond à faible profondeur (de la surface à 50 m de profondeur), confondu parmi les roches. Il se rencontre de jour dans les zones rocheuses et les épaves, caché dans des anfractuosités. On le rencontre, aussi, enterré dans des zones sableuses. L’animal se nourrit la nuit de petits poissons et de crevettes qu’il aspire avec sa gueule d’un mouvement réputé être un des plus rapides du monde animal. (Ils n’ont pas connu ma grand mère devant un plat d’escargots à la provençale !!!)Ses 13 épines dorsales (13 ! porte malheur !) reliées à une glande à venin et le camouflage qu’il pratique rendent le bestiau extrêmement dangereux pour des baigneurs qui marcheraient sur lui. C’est le poisson le plus venimeux au monde. Ses épines sont si fortes et pointues qu’elles peuvent percer une semelle de chaussure. La piqûre provoque un gonflement important. Piqûre parfois accompagnée d’une coloration noirâtre ou bleuâtre et de brûlures localisées. La douleur intense qu’elle suscite grimpe dans tout le membre touché. Elle entraînera une perte de conscience et dans certains cas la mort par arrêt cardiaque (ou noyade). Son venin est un puissant neurotoxique qui paralyse les muscles et attaque le système nerveux. Pour gérer la blessure, une succion énergique apporte des sucs digestifs sur la blessure. Cela qui peut inactiver une partie du venin délivré par le bestiau. Faut aimer…cette pratique ! Ce venin étant thermolabile (il est détruit à environ 50°C), il est utile de chauffer la zone piquée. Le venin reste ensuite au moins un mois dans le corps, ce qui laisse une gêne plus ou moins forte. En quelque sorte le diable métamorphosé en bestiau. Mais nous le savions : Le diable n’est-il pas bestial ? Est-ce ainsi que les bêtes sont ?  J-L M.

Hits: 15

Deux ans sans marché

Réveil difficile à la Plaine où il faudra vivre deux ans sans marché

Lisa Castelly

 

Dans quelques semaines, la rénovation de la plus grande place de Marseille va démarrer. Par la même occasion, le marché va complètement quitter le quartier pour au moins deux ans et les palissades vont s’installer. Un bouleversement pour ce quartier populaire.

Le marché de la Plaine vit ses derniers instants avant deux ans de fermeture. (Image LC)

L’ambiance n’est pas très joviale, ce jeudi matin au bar le Select. À quelques semaines des travaux – dont on estime à la Ville qu’ils démarreront “courant octobre”– on digère difficilement la nouvelle confirmée mercredi : pendant les deux ans de chantier, il n’y aura aucun forain sur la place. Un revirement de situation qui […]

 

Hits: 13

coup de gueule de Monti Echo

Coup de Gueule de Dominique Monti

 


C’est devenu un « marronnier » parmi d’autres : la fessée est en débat. Ca tombe bien : il y avait longtemps
qu’on n’avait pas trouvé une occasion de battre notre coulpe… Donc, le Conseil de l’Europe s’est une fois de plus penché sur la fessée, en l’occurrence pour savoir si les enfants étaient explicitement protégés par la loi. Le résultat de cette enquête n’est pas fameux, puisque finalement 27 pays sur 47 restent évasifs sur les châtiments corporels. Rassurons-nous donc, la France n’est pas le seul chat noir, parmi les autres coupables il y a aussi, dans notre quartier, le Royaume Uni, l’Irlande et la Belgique. Et plus loin, la Russie. Il paraît qu’on est 27, avec les rosbifs, les plus rétifs à sanctionner par la loi ce débordement regrettable, N’attendez pas que je me prononce doctement sur l’utilité pédagogique de la fessée : à mon avis, on peut faire sans, mais c’est
vous qui voyez, entre la cinglée qui fourre ses minots dans le micro-onde et la petite tape au cul en passant par la gifle sûrement trop sévère qui est partie toute seule, il y a de la marge pour le vécu des uns et des autres. En tout cas, je ne pense pas qu’il se trouve un théoricien pour vous dire que le mieux, pour que Virginie ou Dominique mangent leur tapioca sans regimber, c’est de leur balancer des torgnoles à dévisser une girouette, ou de ressortir de l’armoire le martinet de Pépé qui ne devrait servir que dans les nuances de gris…, il a fallu s’en remettre aux commentaires éclairés de pédopsychiatres antagonistes, et on n’a pas été déçus. . Moi, si j’avais été là, j’en aurais profité pour demander à nos experts en violences faites aux enfants ce qu’ils pensaient de la circoncision. C’est dans le sujet, non ?? Si la violence faite au petit enfant commence à la torgnole – comment doit-on appeler ce crime rituel ? Il me semble que « mutilation » est le mot adéquat. En tout cas, c’est une violation explicite d’un des principes de la Convention européenne des droits des enfants, dont, hélas, le Conseil de l’Europe
devrait théoriquement être le gardien vigilant. On ne peut que s’étonner de constater qu’il ne fait reproche à personne de ne pas faire figurer dans sa législation une condamnation explicite de l’ablation du prépuce chez un nourrisson incapable d’exprimer un consentement qui serait la moindre des choses vu les conséquences de ce geste. Conséquences qui sont multiples : d’abord, évidemment, la douleur, difficile à contester, et que, me semble-t-il, on minimise de façon odieuse ; mais aussi l’inscription de force dans une religion, de façon irrévocable, ce qui est un abus de pouvoir scandaleux, Vous allez me dire : bah, ça ne peut pas lui faire de mal, et c’est plus propre, donc c’est pour son bien. C’est toujours le genre d’argument qu’on sortquand on fait des conneries. On comprend que le Conseil de l’Europe ait préféré ne pas s’en mêler, y a que matière à se fâcher, dans ce truc. Comme chaque fois qu’il y a « religion » dans le cornet. Des gens qui s’en sont mêlés, par exemple, un tribunal allemand qui, en 2012, a mis les pieds dans le plat en interdisant purement et simplement de circoncire quiconque. Aussitôt, les communautés juives ont hurlé à la violation de la liberté religieuse. Et une fois de plus, c’est la religion qui a gagné : six mois plus tard, le Parlement allemand votait une loi autorisant la circoncision « pour motifs religieux ». Mais ne croyez pas que, dans cette affaire, les chrétiens soient blanc-bleu : en imposant le baptême à des minots, les quelques uns qui restent en France leur collent sur le dos une étiquette dont ils auront bien du mal à se débarrasser s’il y a lieu, vu que le sacrement est indélébile, La violence physique sur un enfant peut donc être légitime quand elle se fait au nom de Dieu, et illégitime quand elle procède d’une faute humaine ? La baffe que l’on regrette immédiatement, c’est très méchant, mais il faudrait peut-être vérifier ce qu’en disent l’Evangile, la Bible et le Coran. Et chercher où commence l’abus d’autorité parentale en monothéisme. Des fois que, dans la lignée de la transmission religieuse par les parents, le coup de pied au cul soit autorisé au même titre que le pédobaptisme et la circoncision. Il paraît même que l’excision des fillettes, c’est aussi couvert par la religion, ici ou là, même dans nos banlieues, mais chut ! On ne sait jamais, il faudrait réviser la Convention de Genève. Ah mais, dite, il y a là un beau débat, un vrai, quasiment un sujet du bac philo. Rien à voir avec les parlottes contradictoires mais culpabilisantes qu’on nous a servies. Au fait, Dieu, il en pense quoi, de la fessée ? Dominique Monti

Hits: 11

Macron fait son mea culpa

Macron reconnaît la responsabilité de l’État français dans l’assassinat de Maurice Audin

 
Par Ellen Salvi
 
Le président de la République va reconnaître ce jeudi la responsabilité de l’État français dans l’assassinat du jeune mathématicien communiste Maurice Audin, arrêté, torturé et tué par des militaires français en 1957 à Alger. À travers lui, il dénoncera plus largement le système de torture légalement institué par la France de l’époque, et les milliers de « disparitions » qui en ont découlé.

Hits: 22

communiqué

Pendant 2 mois à partir du lundi 10 septembre, l’embarquement en direction des iles et du Frioul déménage. L’achat des billets se fera au niveau de l’ancienne capitainerie et l’embarquement est assuré à la darse Est du Mucem Les lignes de la RTM 49/60/82 et 82 s permettent de rejoindre l’ancienne capitainerie

Plus d’info 0496110350

Hits: 35

Faut rigoler avec l’echo

   

 

Faut rigoler

Il part au travail avec un âne. Résultat : plusieurs kilomètres de bouchons !
> > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >   un artisan du Jura qui, n’ayant plus de points et donc plus de permis de conduire, est parti ce vendredi matin au travail avec un âne et une charrette.”Je n’ai plus de points… donc plus de permis… Mais je dois aller travailler ! Désolé pour le dérangement.” Voici ce qu’indiquait la pancarte plantée sur le véhicule d’un artisan, qui a choisi un drôle de moyen de locomotion pour se rendre à son travail vendredi dernier : une carriole tractée par un âne.Était-ce pour l’homme un moyen de protester contre la rétention de son permis ? L’opération escargot a en tout cas reçu un franc soutien des internautes. “Toutes mes félicitations ! Si tous ceux qui ont perdu leur permis de conduire pour perte de points en faisaient autant en même temps, cela donnerait peut-être à réfléchir à nos chers élus qui sont loin d’être des exemples en matière de respect du code de la route”, raille l’un d’eux.”Absolument GÉNIAL ! Je me doutais bien qu’à force d’être pris pour des imbéciles, quelqu’un trouverait comment retourner à l’envoyeur le compliment. Fantastique idée. Et le plus rigolo, c’est qu’il n’y a rien à dire sur le plan judiciaire. Je cours m’acheter deux b½ufs et une charrette”, s’enthousiasme un autre internaute.

 

 Cinq cannibales viennent d’être embauchés à la Commission Européenne des Droits de l’Homme. Lors de leur arrivée, le Directeur Général leur dit: « Vous pouvez travailler ici, gagner beaucoup d’argent, faire une belle carrière et manger au restaurant administratif. Je sais que vous êtes cannibales mais vous devez laisser tous les fonctionnaires tranquilles! ».Les cannibales promettent de n’embêter personne. Quatre semaines plus tard, le D.G. revient et leur dit:« Vous travaillez très bien, êtes très respectueux, etc… mais il nous manque une secrétaire, sauriez-vous ce qu’elle est devenue ? ».Les cannibales répondent tous par la négative et jurent n’avoir rien à voir avec cette disparition. Dès que le D.G. est parti, le chef des cannibales demande:« Quel est le con parmi vous qui a mangé la secrétaire? ».Le dernier au fond répond d’une petite voix :« C’est moi ! ».Le chef des cannibales : « Pauvre abruti ! Depuis quatre semaines on ne se nourrit que de cadres et personne ne remarque rien, et toi faut que t’en bouffes une qui travaille !!! »

 “Quand le moment est venu, l’heure est arrivée” (Raymond Barre).

“Même en avion, nous serons tous dans le même bateau” (Jacques Toubon).

“La droite et la gauche, ce n’est pas la même chose” (Pierre Mauroy).

“Saint Louis rendait la justice sous un chêne. Pierre Arpaillange la rend comme un gland” (André Santini).

“Les socialistes aiment tellement les pauvres qu’ils en fabriquent” (Jacques Godfrain).

“Je me demande si l’on n’en a pas trop fait pour les obsèques de François Mitterrand. Je ne me souviens pas qu’on en ait fait autant pour Giscard.” (André Santini).

“La meilleure façon de résoudre le chômage, c’est de travailler” (Raymond Barre).

“Il est plus facile de céder son siège à une femme dans l’autobus qu’à l’Assemblée nationale” (Laurent Fabius).

“Villepin fait tout, je fais le reste” (Renaud Muselier).

“Cette semaine, le gouvernement fait un sans faute; il est vrai que nous ne sommes que mardi”(François Goulard).

“Il doit bien rester un angle de tir pour la paix” (Bernard Kouchner).

“Mamère Noël est une ordure” (Michel Charasse).

“La moitié du nuage d’ozone qui sévit dans la région parisienne est d’importation anglaise et allemande” (Roselyne Bachelot).

“C’est l’union d’un postier et d’une timbrée” (Dominique Strauss-Kahn, à propos  de l’alliance LO-LCR).

“A mon âge, l’immortalité est devenue une valeur-refuge” (Valéry Giscard d’Estaing, reçu à l’Académie Française).

“Je ne suis candidat à rien” (Nicolas Sarkozy).

“C’est un texte facilement lisible, limpide et assez joliment écrit : je le dis d’autant plus aisément que c’est moi qui l’ai écrit” (Valéry Giscard d’Estaing au sujet du projet de Constitution Européenne).

“C’est une bonne idée d’avoir choisi le référendum, à condition que la réponse  soit oui” (Valéry Giscard d’Estaing au sujet du projet de Constitution Européenne).

“Si Bush et Thatcher avaient eu un enfant ensemble, ils l’auraient appelé Sarkozy” (Robert Hue).

“J’étais partisan du non, mais face à la montée du non, je vote oui” (Manuel Valls).

“Que l’on soit pour ou contre la Turquie, on ne pourra pas changer l’endroit où elle se trouve” (Michel Barnier).

“Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints” (Jean-Pierre Raffarin).

“Le pétrole est une ressource inépuisable qui va se faire de plus en plus rare” (Dominique de Villepin).

“Même quand je ne dis rien, cela fait du bruit” (Ségolène Royal)..

——————————————————————————–

C’est l’histoire d’un chien qui court dans le désert comme un dingue. Au bout d’un moment, complètement à bout de souffle, il dit:– putain, si je ne trouve pas un arbre dans les cinq minutes, je vais me pisser dessus!

—————————————-

C’est un mec qui finit de bouffer au resto et qui demande l’addition. Le patron lui apporte. Le mec la lit et s’exclame:– sept cent balles! dites-moi, vous allez bien faire une petite réduc à un confrère, non?– Pourquoi, vous êtes restaurateur?– Non, je suis voleur.

————————————————-

C’est la femme d’un jockey qui rentre du BHV avec les bras chargés de cadeaux. Et elle dit à son mari:
– Tiens. V’là le résultat des courses!

—————————————————-

C’est un belge qui arrive chez le médecin.
– Je ne sais pas ce que j’ai, mais je n’arrive pas à avoir d’enfants.
– Le mieux c’est que vous me montriez vos organes génitaux.
Et, à ce moment là, l’autre tire la langue.

——————————————————

***C’est un belge qui se marie. Le lendemain ses potes lui demandent si ça s’est bien passé et il répond:– Oh ben les gars, si j’avais voulu je me la faisais!

————————————————————————-

 

C’est un gosse de 9 ans qui est dans la rue avec une cigarette. Une dame lui dit:
– Mais tu te rend compte qu’à ton âge tu fumes?!– Ah, ça c’est rien, hier j’étais aux putes!
– Quoi? Et avec laquelle tu as été.– Oh ben, j’en sais rien, moi, j’étais bourré.

——————————————————–

C’est une hôtesse de l’air qu’était tellement moche que même le pilote automatique voulait pas coucher avec!

———————————————————-

C’est un mec qui rentre chez sa femme:– Tu vas être contente je t’ai acheté un vison.
– super!– Mais je te préviens. Que la cage soit toujours propre, sinon je le vire!

————————————————————-

C’est une petite vieille qui sort de chez maxim’s. Elle dit au portier:
– Ecoutez, je m’excuse de vous dire ça, mais je n’ai pas d’argent sur moi, est-ce que vous pouvez me prêter 10 francs?L’autre lui répond:– Mais bien sûr, madame.– Gardez-les alors, c’est pour vous.

—————————————————-

C’est un mec qui va au commissariat et qu’est très embêté.
– Voilà, j’ai perdu ma femme au supermarché depuis plusieurs heures, mais bon, elle est facile à retrouver, elle fait 1,37 mètre et 120 kilos.Alors le flic consulte ses fiches et dit:
– Bon, j’ai une bonne nouvelle, on n’a encore rien…

———————————————————

C’est trois types qui se font arrêter en Afrique par des réducteurs de tête. On les attache à un arbre et on leur dit:– Voilà, on a décidé avec les sorciers, comme vous les blancs vous avez un petit sexe, on va vous mesurer vos trois sexes en érection et si à vous trois vous faites 40 centimètres, on vous relâche.
Ils commencent donc à mesurer. Le premier, 20 centimètres, le deuxième 19 centimètres, les mecs commencent à être rassurés, il n’y a plus de problème, il ne manque qu’un centimètre. Alors le dernier baisse son froc et là, surprise, il n’y a rien ou presque. Alors le mec se force, rougit, éclate presque, on le mesure, 2 centimètres! Les mecs sont libres !Alors le troisième, tout content, fait:
– Eh ben, les mecs, je n’aurais pas bandé, on était tous morts!

————————————————————-

C’est un chômeur qui arrive à l’ANPE et qui dit:
– Je cherche un emploi, j’ai une femme et dix enfants.
– Et à part ça, vous savez faire quoi?

                   

 

J’aime l’echo..

Confidence faite a la régate des Voiles « J’attends avec impatience le Vendredi pour recevoir Echo

Lu sur le site www.echodufrioul.eu bravo on aime et on t’aime…

Mimi   V

Continuer je suis inconditionnel de l’echo et merde a ceux que cela dérange. Pouvez vous m’envoyer le coup de gueule sur le maitre d’école, je l’ai perdu  il me donne la chaire de poule

———————————————————————————

Coup de nostalgie de Dominique Monti

Monsieur le maître d’école,  Vous souvenez-vous encore de moi ? D’un p’tit garçon qui fut, je crois, pas toujours sage,  d’un p’tit garçon qu’a bien grandi.  Et qui maintenant souvent se dit : “C’était l’bel âge !”  Moi je m’souviens encore de vous, Joujoux, genoux, cailloux, bijoux Et toute la gamme,  géographie, récitation, Histoire de France et rédaction, Oh ! Quel programme  ! Malgré le temps qui s’envole, Il en est pas moins vrai que les souvenirs d’école ne s’oublient jamais.  Monsieur le maître d’école,  Je n’oublie pas le jour,  C’était  lors  du dernier cours, avant le départ  de la route au grand largage, dernier baguage..Quand après les discours de convenance,  j’ai senti poser sur moi  votre main qui m’disait tout bas : “Fait bon voyage…” Y a pas à dire, ces moments-là, on y repense bien des fois,  On s’les rappelle. Et on est même tout étonnés, de ne jamais avoir donné  de ses nouvelles.  La destinée un peu folle  a fait de moi un journaleux alors que vous souhaitiez que je réussisse à être « bavard » à la robe noire Dans les nombreux  pays  ou j’ai trainé ma plume.   Je prends des airs de grand seigneur  pour épater mes lecteurs que je caricature parfois dans mes écrits  Mais un jour,  place Masséna devant le lycée ,  Parmi la foule, entre « les nissartes »  vous étiez là M. le Professeur .  Vous m’avez dit :  “Bonjour toi !”  Ça m’a fait drôle Et je suis redevenu le p’tit gars à la blouse grise   j’ai murmuré comme autres fois.  “euh ! Bonjour

D.Monti

 

L’Echo du Frioul affiche pour les visites  au compteur et sur Google 2 000 internautes chaque semaine «  le site+ le journal du vendredi. » Selon une enquête de Google sur la répartition des visites  La moitié  des internautes est de la région Paca… Corse plus de 200 + Polynésie… Canada 50 abonnés… et ici et ailleurs..On n’achète pas un journal libre, on finance son indépendance ! Abonnez-vous a www.echodufrioul.eu   pour que vive la presse  en région Paca    1 895  internautes  se sont connectés sur  le journal des abonnés et le site de l’Echo  409  de la semaine dernière   le journal du vendredi et le site sont réalisés par l’association Les amis de l’echo du Frioul Tous les textes et photos sont de la propriété de l’association. Publicité et abonnement Amis de l’echo Port Fr ioul 13 001 teléphone 04 91 59 06 62 siret 80779942400013 Directeur de publication Dominique Monti Carte de Presse des journalistes professionnels 64 829 Carte de Presse francophone  21057 :

 

Hits: 39

les risques du métier

 

Bon anniversaire   …….    Il a pris la retraite  de la SNCF le chef de gare cela se voit depuis son départ c’est ouaille Il s’est retiré à Rodez ou il a ouvert hier jeudi une bouteille de champ pour fêter une année de plus Bon anniversaire camarade Andre Calves

    

Les risques du métier

Le “harceleur” se reconnaît et porte plainte !

 

Un cadre d’une administration d’Etat ( je l’ai découvert plus tard) est venu me voir un jour de février 2018 et les larmes aux yeux m’a raconté le calvaire qu’il vivait quotidiennement dans son service avec son supérieur qui l’avait pris en grippe. Je n’ai évident donné, ni le nom du “harceleur” ni celui du “harcelé” et dans cet édito je n’ai fait que rapporter ce que cette personne me racontait. Je dois préciser que je ne connaissais ni l’un ni l’autre, sauf que le “harcelé m’avait été recommandé par un “ami” qui m’avait dit de l’écouter et de juger si je devais faire mon métier en rapportant les faits. Je l’ai donc reçu. Ecouté et pris des notes sur ce qu’il me racontait. Cet homme semblait être en plein “burn out”. Puis j’ai écrit ce qu’il supportait en prenant la précaution de ne pas donner le nom du service dans lequel se passait ce harcèlement, ni celui des antagonistes. Ces faits pouvaient donc  se passer dans n’importe quel service . Or, le “harcelé” tombait pile poil dans la partie du  code pénal qui définit le harcèlement moral comme “des agissements répétés ayant pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte aux droits et à la dignité d’autrui, d’altérer aussi sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel”.  Etant assurée que “le harcelé” tombait bien dans cette définition,( crise cardiaque à l’appui et évasan) j’ai donc finalement rapporté ses propos en prenant grand soin de ne pas mentionner de nom. Je n’ai d’ailleurs découvert celui du “harceleur” que par mon avocat, Me Antz, car je vous le donne en mille, cet homme m’attaque en diffamation ! Les faits rapportés ne peuvent pas avoir été inventés Oscar Temaru les dénonçait d’ailleurs dans un rapport de 2013 et encore moins par moi. J’ai jugé utile de publier cette confession  vu l’état dans lequel était à ce moment là “le harcelé”.  Je n’avais aucune raison par ailleurs, de douter des précisions qui m’étaient données, le harcèlement est malheureusement une infraction fréquente et la loi prévoit des règles spécifiques pour le prévenir et le sanctionner. Sauf que dans le cas que je rapporte, le “harcelé “, pas très courageux sans doute, avait trop peur de se faire “virer” pour porter plainte. Je fus l’exutoire en faisant mon métier. Mais la meilleure de cette histoire c’est que le “harceleur” s’est reconnu (sic!) (Coluche se régalerait) alors que rien, mais rien ne pouvait laisser supposer une identité que moi même je ne connaissais pas. Aujourd’hui, il  souhaite casser le thermomètre qui n’a fait que rapporter la fièvre et la maladie en m’attaquant. Le “harcelé”, lui est désormais pénard dans son travail, ne répond plus au téléphone et moi, je serais la coupable idéale !!! C’est une histoire vraie à la Clochemerle, via Tahiti mais qui peut arriver à n’importe quel journaliste de la place.

Sept ans de prisons pour deux journaleux

Sept ans de prison pour avoir enquêté sur un massacre ! Ce verdict très lourd, prononcé lundi 3 septembre par un tribunal de Rangoun à l’encontre de deux journalistes birmans de l’agence de presse britannique Reuters, accusés de violations de « secrets d’Etat », illustre le plus clairement du monde la dérive désormais résolument antidémocratique de l’Etat birman.Wa Lone, âgé de 32 ans, et Kyaw Soe Oo, 28 ans, avaient été arrêtés en décembre dernier alors qu’ils enquêtaient sur l’exécution sommaire par des soldats birmans de dix paysans rohingya dans le village d’Inn Din, situé dans l’Etat de l’Arakan. Les corps des dix suppliciés avaient été retrouvés après les massacres de masse perpétrés à partir du 25 août 2017 par les forces de sécurité contre les membres de cette minorité musulmane de l’Ouest birman. Ces derniers avaient été forcés de fuir par centaines de milliers au Bangladesh voisin pour échapper aux tueries (lire leur enquête en anglais sur le site de Reuters).  Tout, dans cette affaire de « justice », démontre que les deux reporters ont été les victimes d’un piège tendu par la police birmane pour les incriminer alors qu’ils s’approchaient de trop près de la vérité : quelques instants avant leur arrestation, ils dînaient avec des policiers qui leur avaient remis des documents « secrets » à propos du massacre des dix Rohingya. Les deux journalistes avaient été appréhendés quelques instants plus tard par d’autres policiers qui « découvrirent » alors sur eux les documents en question…

Hits: 40

La chronique de Jean Louis Matteï

La chronique de Jean Louis Matteï

 

 

Blatte ou cafard ou cancrelat.

Sacré bestiau que ce bestiau là ! Ce sont des « résistants ». Vous allez comprendre pourquoi.Les espèces de blattes nuisibles sont sinanthropes (La synanthropie désigne la capacité de certaines espèces de la flore et de la faune sauvage à habiter des écosystèmes urbains en s’adaptant aux conditions environnementales créées par l’activité humaine).On les retrouve principalement dans les cuisines, où elles se nourrissent des déchets des humains. De fait 6 000 espèces  de blattes sont réparties à travers le monde. Leur apparition sur Terre date de près de 355 millions d’années. Une paille ! La majorité des espèces possèdent deux paires d’ailes. On retrouve aussi des espèces qui n’ont pas d’ailes ou des ailes de taille réduite. Les blattes peuplent presque tous les habitats terrestres à travers le monde. Les espèces nuisibles sont capables de s’adapter à une multitude d’habitats.

  Ils préfèrent, bien sûr, la chaleur trouvée dans les habitations. Les cafards sont des charognards, ils avalent absolument tout. Y compris le plastique. On pourrait, peut-être, les utiliser pour bouffer l’ensemble de nos déchets plastiques. C’est-y pas une bonne suggestion ? Bien qu’ils aient une préférence pour les sucres, les protéines et les féculents, ils sont également connus pour apprécier les cheveux, les livres, la matière en décomposition [les cafards mangent même leur propre larve et leurs semblables].Ils peuvent également être porteurs de microbes et provoquer, alors, des allergies chez l’homme. Sympas les bestiaux ! Les blattes ont une très forte capacité d’adaptation. Ils s’accoutument de génération en génération aux différents poisons proposés par les hommes pour leurs repas. Certains pièges utilisent les phéromones de la femelle pour attirer les blattes mâles. Coquins, les mecs ! Les appâts contenant de l’hydraméthylnone (ouf !) ou du fipronil en gel (le fipronil est interdit en Europe pour un usage agricole ou phytosanitaire) et de la poudre d’acide borique sont toxiques pour les blattes. Les produits insecticides visant les œufs et les produits antiparasitaires contenant de la  pyréthrine sont très efficaces. Qu’on se le dise.Les blattes sont très résistantes aux radiations. Y compris à des doses de radiations mortelles pour l’homme. Leur dose létale peut être jusqu’à quinze fois plus élevée que celle de l’homme. Le périmètre de Tchernobyl regorge de blattes…dit-on ! Les bestiaux sont capables de rester actifs pendant plus d’un mois sans nourriture. Capables, encore, de survivre sur des ressources limitées. En s’alimentant, par exemple, de la colle à des timbre-poste. Tous les goûts sont dans la nature… Certains peuvent être immergés sous l’eau pendant plus de 30 minutes et survivre. Des expérimentations sur des blattes décapitées ont permis de montrer qu’elles sont encore capables de réaliser nombre de comportements. Elles peuvent éviter les chocs ou bien prendre la fuite en cas de danger. Ces comportements se retrouvent également chez de nombreux invertébrés décapités. Cette capacité aurait été utile au bon Roi Louis XVI, à son épouse et à quelques nobles récalcitrants. Robespierre n’aurait pas refusé ce savoir faire… Rappelons que le système nerveux central des insectes est constitué d’une double chaîne ventrale de ganglions  situés sur le long du corps. Les ganglions les plus massifs sont intégrés pour former le cerveau situé dans la cavité de l’exosquelette de la tête. La tête seule peut survivre pendant plusieurs heures. Le corps est également capable de survivre. Chapeau ! Si j’ose dire…    Est-ce ainsi que les bêtes sont    JL M.

 

Hits: 43

Les risques du métier

 

  Les risques du métier

 

Le “harceleur” se reconnaît et porte plainte !

Un cadre d’une administration d’Etat ( je l’ai découvert plus tard) est venu me voir un jour de février 2018 et les larmes aux yeux m’a raconté le calvaire qu’il vivait quotidiennement dans son service avec son supérieur qui l’avait pris en grippe. Je n’ai évident donné, ni le nom du “harceleur” ni celui du “harcelé” et dans cet édito je n’ai fait que rapporter ce que cette personne me racontait. Je dois préciser que je ne connaissais ni l’un ni l’autre, sauf que le “harcelé m’avait été recommandé par un “ami” qui m’avait dit de l’écouter et de juger si je devais faire mon métier en rapportant les faits. Je l’ai donc reçu. Ecouté et pris des notes sur ce qu’il me racontait. Cet homme semblait être en plein “burn out”. Puis j’ai écrit ce qu’il supportait en prenant la précaution de ne pas donner le nom du service dans lequel se passait ce harcèlement, ni celui des antagonistes. Ces faits pouvaient donc  se passer dans n’importe quel service . Or, le “harcelé” tombait pile poil dans la partie du  code pénal qui définit le harcèlement moral comme “des agissements répétés ayant pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte aux droits et à la dignité d’autrui, d’altérer aussi sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel”.  Etant assurée que “le harcelé” tombait bien dans cette définition,( crise cardiaque à l’appui et évasan) j’ai donc finalement rapporté ses propos en prenant grand soin de ne pas mentionner de nom. Je n’ai d’ailleurs découvert celui du “harceleur” que par mon avocat, Me Antz, car je vous le donne en mille, cet homme m’attaque en diffamation ! Les faits rapportés ne peuvent pas avoir été inventés Oscar Temaru les dénonçait d’ailleurs dans un rapport de 2013 et encore moins par moi. J’ai jugé utile de publier cette confession  vu l’état dans lequel était à ce moment là “le harcelé”.  Je n’avais aucune raison par ailleurs, de douter des précisions qui m’étaient données, le harcèlement est malheureusement une infraction fréquente et la loi prévoit des règles spécifiques pour le prévenir et le sanctionner. Sauf que dans le cas que je rapporte, le “harcelé “, pas très courageux sans doute, avait trop peur de se faire “virer” pour porter plainte. Je fus l’exutoire en faisant mon métier. Mais la meilleure de cette histoire c’est que le “harceleur” s’est reconnu (sic!) (Coluche se régalerait) alors que rien, mais rien ne pouvait laisser supposer une identité que moi même je ne connaissais pas. Aujourd’hui, il  souhaite casser le thermomètre qui n’a fait que rapporter la fièvre et la maladie en m’attaquant. Le “harcelé”, lui est désormais pénard dans son travail, ne répond plus au téléphone et moi, je serais la coupable idéale !!! C’est une histoire vraie à la Clochemerle, via Tahiti mais qui peut arriver à n’importe quel journaliste de la place.

Sept ans de prisons pour deux journaleux

Sept ans de prison pour avoir enquêté sur un massacre ! Ce verdict très lourd, prononcé lundi 3 septembre par un tribunal de Rangoun à l’encontre de deux journalistes birmans de l’agence de presse britannique Reuters, accusés de violations de « secrets d’Etat », illustre le plus clairement du monde la dérive désormais résolument antidémocratique de l’Etat birman.Wa Lone, âgé de 32 ans, et Kyaw Soe Oo, 28 ans, avaient été arrêtés en décembre dernier alors qu’ils enquêtaient sur l’exécution sommaire par des soldats birmans de dix paysans rohingya dans le village d’Inn Din, situé dans l’Etat de l’Arakan. Les corps des dix suppliciés avaient été retrouvés après les massacres de masse perpétrés à partir du 25 août 2017 par les forces de sécurité contre les membres de cette minorité musulmane de l’Ouest birman. Ces derniers avaient été forcés de fuir par centaines de milliers au Bangladesh voisin pour échapper aux tueries (lire leur enquête en anglais sur le site de Reuters).  Tout, dans cette affaire de « justice », démontre que les deux reporters ont été les victimes d’un piège tendu par la police birmane pour les incriminer alors qu’ils s’approchaient de trop près de la vérité : quelques instants avant leur arrestation, ils dînaient avec des policiers qui leur avaient remis des documents « secrets » à propos du massacre des dix Rohingya. Les deux journalistes avaient été appréhendés quelques instants plus tard par d’autres policiers qui « découvrirent » alors sur eux les documents en question…

 

 NATACHA POLONY DEVIENT DIRECTRICE DE LA RÉDACTION DE MARIANNE

03/09/2018 – par TP avec AFP

Après des débuts à l’éducation à Marianne, de 2002 à 2009, puis au Figaro, Natacha Polony, 43 ans, s’était faite remarquer comme chroniqueuse dans On n’est pas couché sur France 2.

   La journaliste Natacha Polony a pris la tête de la rédaction de Marianneracheté en juillet par le groupe de médias tchèque Czech Media Invest, a indiqué l’hebdomadaire lundi 3 septembre. Le nouveau propriétaire a également recruté l’ex-grand reporter du JDD Laurent Valdiguié après l’échec de Ebdo. La rédactrice en chef du site, Delphine Legouté, est nommée «directrice de la transition numérique».    «Marianne se réjouit de l’arrivée de Natacha Polony dans un hebdomadaire qu’elle connaît bien et qu’elle va enrichir de son talent, de ses idées et de son énergie et de celle de Laurent Valdiguié qui devra donner un nouveau souffle au journalisme d’investigation dans les pages du journal», affirme l’hebdomadaire. Après des débuts à l’éducation à Marianne, de 2002 à 2009, puis au Figaro, Natacha Polony, 43 ans, s’était faite remarquer comme chroniqueuse dans On n’est pas couché sur France 2, LCI, Paris Première ou encore Sud Radio.

La direction ne change pas

Coup de gueule de Monti

Coup de gueule de Monti

Depuis que les réseaux sociaux par Facebook permettent aux uns et autres de s’exprimer nous assistons a un déferlement d’injures de toutes sortes par des personnes qui déversent la haine envers leur prochain sans être inquiétés Les journalistes munis d’une carte de presse sont pour le moindre dérapage poursuivis et condamnés Nous avons pendant la longue carrière interviewé quelques pointures « Pinochet au Chili et Hu Sen au Cambodge, sans oublier Chirac, Sarko etc… sans trop de dégâts  Au frioul pour avoir publié un fait divers le tribunal nous a condamné a 3500 euros d’amende non pas pour avoir publié la photo et relaté les faits  mais pour indiquer  dans le papier que l’individu était  d’une santé précaire. La diffamation et les procès  qui s’en suivent sont toujours préjudiciables car si le tribunal prononce comme c’est souvent le cas la relaxe, les frais d’avocat incombent au journaleux ou à son titre. On fait appel au gratte papier pour qu’il diffuse des faits personnels ou qu’il publie quelques informations qui après vérifications ne sont pas jugés crédibles ou que la sensibilité du journal ne permet pas de produire.   On parle alors d’incompétence ou d’être à la solde des quelques intérêts divers. Les risques du métier sont constants , il faut savoir que pour défendre la liberté de la presse en 2017, 65 journalistes ont été tués, 326 sont emprisonnés, 54 sont retenus en otage et deux sont portés disparus dans le monde, indique dans son rapport annuel l’ONG Reporters sans frontières mardi 19 décembre. Parmi ces victimes, 26 journalistes ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions, “victimes collatérales d’un contexte meurtrier (bombardement, attentat..)”, 39 ont été assassinés parce que leurs enquêtes dérangeaient des “autorités politiques, économiques ou des groupes mafieux”. La plupart (89 %) ont été tués dans leur pays d’origine, sept à l’étranger. Un constat qui demande quelques réflexions avant d’insulter les journaleux souvent mal payés mais dont la vocation est d’écrire et de transcrire des faits.

Hits: 44