Lou Gabian Coup de Gueule de Monti

LOU   GABIAN

 

Je fumais tranquille une sardine sur le toit du poste de secours le plus cher du monde, plage Ste Estève, quant une paire de goélands de ma connaissance me demanda de dégager fissa. Très poliment, je leur en demandai la raison et je me suis entendu répondre « le Frioul aux Frioulais ». Putain les gars, déconnez pas on fouille les mêmes poubelles, on chie sur les mêmes têtes et rarement, faut bien le dire, on chope les même poissons. “C’est pas une raison, tu as été couvé à l’île Maïre et tu viens immigrer chez nous, on veut plus d’étranger, barre toi ». J’ai eu beau essayer de leur dire qu’on ne formait qu’une seule espèce, que je ne leur enlevais pas les bordilles de la bouche et encore moins le poiscaille mais rien n’y fit. « notre système de protection est trop coûteux pour qu’il puisse profiter aux envahisseurs et le Parc des Calanques doit se doter de frontières plus sûres pour que personne n’emmerde le puffin, les mouettes, l’astragale et autres endémiques et en attendant nous, le peuple des gabians du Frioul (le PGF) on se prend en main et on te prend par l’aile pour te foutre hors du territoire, un vrai chartaire ». En pleurant, je pris mes cliques et mes claques et m’en retournai à Maïre que j’avais quitté oisillon et où je retrouvais un collègue que je croyais Frioulais et qui avait aussi été exilé parce que éclos à Jarre. Mais qu’est qu’il leur prend à ces volatiles lui dis-je. « Ils ont appris à écouter les conneries des insulaires autour des bars, sur la navette ou la place du marché et se sont dit que comme eux, il fallait réclamer l’entre-nous et pas se laisser polluer le gène par des métèques; enfin ils ont entendu le résultat du vote FN sur l’île et se sont dit qu’il valait mieux être du côté du manche ou plutôt des manches » Conclusion : quand la nature veut imiter l’homme, c’est naze

 

 

Coup de gueule de Monti

 

Ce n’est ni une fuite, ni un esclandre. Pas de porte qui claque. Fut-ce un coup de théâtre, le départ surprenant de Zinédine Zidane du Real Madrid, au sommet de sa gloire, n’est pas un coup de tête mais un acte mûrement réfléchi. Le joueur sanguin s’est mué en technicien à sang-froid. Pour un entraîneur, le compte à rebours commence avec sa nomination.879 jours à la tête du plus grand club du monde, pour commencer une carrière d’entraîneur, ça doit user un homme! Et rendre indispensable une pause avant de lasser et de se lasser. “Cette équipe a besoin d’un changement, d’un autre discours, d’une autre méthode de travail .” Ainsi a-t-il expliqué une décision “claire, même si pour beaucoup elle est incompréhensible “. On peut comprendreaisément qu’il ait eu envie de quitter le club de sa vie, avant d’être, un jour, inévitablement, poussé dehors. La légende veut qu’un entraîneur le devient vraiment le jour où il est viré pour la première fois. Zizou a décidé de briser un autre code après avoir battu des records. Sa sortie d’entraîneur tranche avec sa sortie de joueur. Mais cette fois-ci, ce n’est pas un adieu, c’est un au revoir. On le reverra. Avec une aura de messie et un nouveau challenge encore plus difficile à relever. En attendant, noblesse oblige

Noblesse oblige Par MarioALBANO

 

Hits: 39