Coup de gueule de Monti

Coup de gueule de Monti

Coup de gueule de Monti

Je ne suis pas le mieux placés pour parler d’orthographe : j’ai fait les gorges chaudes dans les divers titres qui ont eu la gentillesse de payer plutôt bien ma plume dans les rubriques judiciaires ou faits divers et qui en plus de mon salaire m’attribuaient un correcteur privé… Sur nos claviers où courent nos doigts agiles, divers démons font culbuter les consonnes doubles, trébucher les accords et se déglinguer les bonnes vieilles règles de la grammaire française. Je peux vous expliquer pourquoi : en gros, on ne se relit pas assez. Avant, il y avait, dans les imprimeries de presse, un spécialiste chargé de tout relire, en épinglant toutes les fautes, graves ou vénielles, en remettant sur leurs pattes des phrases bousillées par l’oubli d’un verbe ou d’une proposition, en vérifiant, si besoin, dans divers dictionnaires, l’orthographe des mots rares ou des noms étrangers… Mais ça, c’était avant. Désormais, le texte passe direct de l’ordi à l’écran, ou à la « compo » de la page imprimée. On ne s’intéresse, dans ce dernier cas, qu’à son volume : il faut qu’il « tombe » dans le nombre de signes ad hoc. Pour le reste, on passe – tenez, par exemple, un « prote » consciencieux aurait corrigé le « cas, qu’à » malsonnant de la phrase précédente – cela s’appelle une cacophonie, et un professionnel de l’écriture doit éviter cette horreur ! Cela étant, il est vraisemblable que la plupart des chroniqueurs et des journalistes, si on leur faisait faire une dictée ordinaire (en leur laissant bien le temps de se relire) s’en tireraient très honorablement. Bien sûr, la langue de Molière est si piégeuse qu’elle semble avoir été conçue pour fabriquer la dictée que naguère Pivot offrait à la France entière pour permettre à Papy et Mamie de briller face à leurs petits-enfants. Mais ignorer que les alvéoles peuvent être creux car, en principe, masculins (ainsi que les tentacules, l’amiante et l’oxygène), cela ne mérite pas de s’infliger la croix, et l’on hésitera encore longtemps sur le pluriel des noms composés ou la présence/absence de tirets dans leur composition…Bien sûr, il y a des cas de quasi dyslexie dans les rédacs, en contrepoint d’autres talents remarquables, mais les intéressés ne rougissent pas de se faire relire et corriger comme nous le faisons à l’écho du Frioul par un surdoué de la grammaire   En plus, sachez que « se relire » est un travail très délicat, quand on se plonge dans un pavé qu’on vient d’écrire, et que l’on a par conséquent tellement bien mémorisé qu’une « voix intérieure » nous le récite au fur et à mesure que l’on avance dans le texte, masquant les lacunes coupables, les retouches imparfaites, les accords devenus incorrects par remplacement d’un mot, etc etc, vous avez reconnu les fautes caractéristiques qui (éventuellement) vous font bondir. Tout cela, c’est un long mea culpa : nous ne sommes pas assez attentifs à l’orthographe dans nos papiers, moi le premier, j’envie les rédacteurs qui savent bien écrire et sans fautes, là n’est pas le problème. Seuls les pourfendeurs donquichottesques et méprisants de l’ « élitisme » peuvent soutenir que l’orthographe est la science des ânes et des bourgeois, comme cela se disait en mai 68 , par exemple, époque où pourtant peu d’ « enragés auraient fait le quart des fautes d’orthographe usuelles de leurs petits-enfants actuels. Il faut dire qu’en ces temps révoltants tout bachelier, était capable de rendre une copie de philo de trois pages, d’un contenu possiblement évanescent, mais à peu près correctement écrite. . D.M

 

A l’aide des femmes « virées »

   Quelques heures après son retour des Etats-Unis, l’épouse d’Emmanuel Macron a déjeuné avec la violoniste Anne Gravoin, fraîchement séparée de Manuel Valls, selon une information de BFMTV. En politique, les femmes se soutiennent. Il y a quelques heures, à peine revenue des Etats-Unis, Brigitte Macron a déjeuné aux côtés d’Anne Gravoin, violoniste fraîchement séparée de l’ancien Premier ministre Manuel Valls. Les deux femmes ont été aperçues dans un restaurant situé en plein cœur de Paris, selon une information recueillie par nos confrères de BFMTV.   Très discrète pendant de longues années, Anne Gravoin n’a jamais vraiment participé activement à la vie politique de son ex-époux. C’est dans Paris Match que l’homme politique a tenu à officialiser son divorce à venir : “Il était au courant que des photos allaient sortir avec sa nouvelle compagne dans un magazine people. Il a pris les devants en informant Match de sa séparation” a expliqué Bruno Jeudy, rédacteur en chef du service politique de Paris Match. En couple depuis douze ans et marié à Anne Gravoin depuis presque huit ans, Manuel Valls a retrouvé l’amour auprès 

Hits: 28