Deces de Jean d’Ormesson

 

 

 

L’écrivain et chroniqueur Jean d’Ormesson est mort d’une crise cardiaque à son domicile de Neuilly-sur-Seine dans la nuit du mardi 5 décembre, à l’âge de 92 ans, annonce à l’AFP sa fille, l’éditrice Héloïse d’Ormesson.
Surnommé Jean d’O, ancien directeur général du « Figaro » de 1974 à 1977, cette figure médiatique de l’intelligentsia de droite était le doyen de l’Académie française, dont il était membre depuis 1973.
Né à Paris en 1925, élève de l’Ecole normale supérieure et agrégé de philosophie, il était habitué des plateaux de télévision, où son esprit et son humour faisaient merveille dans le commentaire de l’actualité politique et culturelle.
Romancier prolifique, il avait reçu le Grand prix du roman de l’Académie française pour « La Gloire de l’Empire » en 1971. Fait rare, il avait même été édité de son vivant dans la prestigieuse collection La Pléiade des éditions Gallimard, en 2015.
« Il a toujours dit qu’il partirait sans avoir tout dit et c’est aujourd’hui. Il nous laisse de merveilleux livres », déclare Héloïse d’Ormesson.