La Bérézina de nos joueurs de boules

La bérézina

 

 

 

         C’est devenu la « une de la presse » mondiale du mois de Juillet, nos valeureux boulistes chargés de représenter l’île du Frioul au grand concours de la Marseillaise se sont inclinés lors du premier tour de ce challenge international comme l’an dernier et l’an d’avant ; Pourtant cette année ils avaient pris de grandes dispositions pour être au top le jour J : d’abord notre triplette autour du capitaine innanovible Jean Montes reconduit avec le brassard, Claude Chauvet le déménageur , animateur sans retenu de l’association des plaisanciers du Frioul. et enfin les sélectionneurs sont allés chercher une manche du bareau de Perpignan : Frédéric Auriol, fils d’une artiste trajédienne du caillou fleuri Françoise Auriol Qu’on le veuille ou non l’affiche a de la gueule de plus les quelques matchs de préparation contre les manchots de Pomèges, les aveugles de Ratonneau ou plus difficile les handicapés de la place du marché sans oublier les inconnus de Caveau avaient laissé tous les expoirs à nos compatriotes. Et bing ! une fois de plus !!!!! est ce le trac, la pression, la chaleur !!!!!! nos joueurs se sont inclinés à la première manche.. Parlons pas de scoore dans les circonstances présentes seule la victoire est belle. Le capitaine à la télé a commenté les prestation de ses joueurs ; »Ils ont été très bons (sic) ils leur manquent un peu d’expérience Le déménageur a promis que l’an prochain après une année d’entrainement ils reviendront plus forts. Enfin dans sa plaidoirie d’après match le bavard.. dans une tirade “Que tu sois battu ou content, ton avocat est toujours gagnant.”

 

Coup de blues de Monti

Y a des images dans ma tête, des manèges à la fête…. vaut mieux pas y penser Y’a des samedis  sous la pluie, des mots d’amour qu’on dit…… faudrait les oublier  C’est du chagrin de la romance tous mes souvenirs d’enfance …. Y a que sur les photographies qu’on a l’air de s’amuser ; L’accordéon, moi ça me fait pleurer et puis tous ces violons, je peux pas les écouter ….Tous ces petits bals du Frioul des soirs d’été, ces fiancées de quinze ans ….faudrait les faire danser C’est du chagrin de la romance des amours adolescentes  Ça te prend vite un goût  de larmes et de baisers volés ….. Moi…. je donne du rêve dans mes écrits  à tous les gens qui traînent des souvenirs cassés . On a tous partout pareil quelque chose à regretter , on se frotte les yeux au soleil quand nos larmes ont séché, il y a des rendez-vous d’automne dans un café personne vaut mieux pas y retourner, on reste tout seul en somme   avec un téléphone qu’on ose plus appeler ça te bousille toute la tendresse ; Quand tu changes tout le temps d’adresse , c’est pas une vie d’être journaleux  dans une bande dessinée Y a des histoires de retrouvailles des regards qui font mal Vaut mieux pas se regarder   Y a des trucs qu’on voudrait dire des mots bateaux qu’inspirent Mais on ne sait plus parler Ça te fout du blues dans ton âme de s’appeler Monsieur, Madame Ça te prend au cœur la douleur de l’amour-amitié

Hits: 90