La chronique de Jean Louis Mattei

 

Le MAMBA noir.

Sa bouche est totalement noire. Elle a donc participé involontairement à son baptême : Ce serpent venimeux doit son nom à la coloration noire de l’intérieur de sa bouche. La couleur de sa peau varie du jaune-vert au gris métallique. On l’appelle, quelquefois : “sept pas” car la légende veut que l’on ne peut faire que sept pas avant de tomber emporté par la morsure du mamba noir. L’animal se rencontre un peu partout en Afrique. Il est l’un des serpents venimeux les plus grands et les plus répandus. Sa taille varie de 2,50 à 4 mètres de long avec parfois des individus de 4,30 m. C’est le serpent le plus rapide des espèces connues, capable de se déplacer de 4,32 à  5,4 m/s soit entre 16 et  20 km/h. Ma belle mère n’aurait aucune chance…Il est doté d’une grande agilité sur terre ou dans les arbres de la savane arborée où il vit. Il a aussi une grande longévité. Le bestiau peut vivre jusqu’à 20 ans. Il vit le jour et préfère les zones boisées ou rocheuses où il chasse énergiquement. Fait rare chez les serpents (=ophidiens), l’animal a un comportement territorial : il attaque sur son territoire. Il peut se montrer agressif. Il lui arrive d’infliger plusieurs coups de crochets à sa victime lorsqu’il se sent menacé sur son territoire.Ses proies favorites sont des oiseaux, des damans, (herbivores qui ressemblent à de gros rats) des écureuils et d’autres rongeurs. A l’occasion il avale des œufs et même d’autres serpents. Un dévorateur ! Lorsqu’il a trouvé une proie, il délivre une seule morsure et se replie, laissant le temps à la neurotoxine  venimeuse de la paralyser. Il a aussi une digestion relativement rapide aidée par la toxicité de son venin : environ une heure pour un rat.Le venin du mamba noir contient des neurotoxines et des cardio-toxines. Sa morsure injecte en général 100 à 120 mg de venin. Cela peut aller jusqu’à 400 mg. 10 à 15 mg de son venin sont mortel pour un homme adulte. Par conséquent, la quantité de venin injectée en une seule morsure suffirait en théorie pour tuer entre 12 et 40 hommes. Encore heureux que les morsures de votre belle mère sont moins dangereuses !Si le venin atteint la circulation sanguine rapidement, les risques de mortalité augmentent dangereusement. La victime éprouve des nausées, perd son souffle, devient confuse. Avec des difficultés respiratoires. Puis elle se paralyse. Elle peut être prise de convulsions ou d’un arrêt respiratoire ou, encore, d’un coma. La mort suit la suffocation résultant de la paralysie des muscles respiratoires.Mais on a découvert que le venin de ce serpent contient des peptides (proviennent des protéines) qui possèdent des propriétés analgésiques, sur la souris, sans aucune neuro-toxicité. Les principes de fonctionnement de la douleur étant semblables chez les souris et chez les hommes, les chercheurs pensent pouvoir arriver à produire des antidouleurs aussi puissants que les dérivés morphiniques, sans les effets secondaires de ceux-ci. Précisons : quand les scientifiques expérimentent c’est sur de vraies souris et non pas sur leurs copines ni sur leur belle mère. Du moins on le suppose !Est-ce ainsi que les bêtes sont ?

J-L M.

Hits: 40