La page de Jean louis Mattei

La page de Jean louis Mattei

Le CORBEAU

De tous les oiseaux, il s’agit de ceux qui ont le cerveau le plus développé… Et niveau intelligence, ils n’ont rien à envier aux chimpanzés ou aux dauphins ! On considère que les corbeaux ont l’intelligence d’un enfant de 2 à 5 ans. Quelquefois c’est l’opinion de ma compagne me concernant. Je ne suis pas sûr que cela soit flatteur…Plusieurs éthologues rapportent avoir vu des corbeaux utiliser des outils (comme des branches) pour faire « certaines choses ». (Laissez votre imagination travailler) On a aussi vu des corbeaux sauvages pousser des pierres sur des personnes essayant de grimper jusqu’à leurs nids, ou bien, voler du poisson en tirant la ligne d’un pêcheur. On a même vu certains individus particulièrement espiègles et malins faire les morts à côté de la carcasse d’un animal… afin d’effrayer les autres et pouvoir se régaler, ensuite, d’un délicieux repas ! On observe assez fréquemment que les corbeaux ont recours à la feinte ou au bluff. Par exemple, si un corbeau sait qu’un autre corbeau l’observe tandis qu’il cache de la nourriture, il peut très bien faire semblant de déposer la nourriture à un endroit, pour ensuite la cacher autre part. Tous les escrocs du monde pourraient leur rendre hommage.

 

     En captivité, certaines espèces de corbeaux peuvent apprendre à parler, mieux qu’un bon nombre de perroquets. Ils imitent d’autres bruits, tel que le moteur d’une voiture, la chasse d’eau des toilettes, des bruits d’animaux et reproduire les chants d’autres oiseaux. Je ne suis pas sûr que le vacarme de la pétrolette qui me réveille vers 3 h du matin soit le fait d’un corbeau du voisinage !     Dans la nature, certains corbeaux peuvent imiter les cris des loups ou des renards… pour les attirer vers des carcasses d’animaux morts qu’ils ne sont pas capables d’ouvrir seuls. Une fois que le renard a ouvert la carcasse et qu’il a fini de manger la partie qui l’intéresse, le corbeau peut venir et se régaler. L’animal est espiègle ! On a vu des corbeaux au Canada et en Alaska qui utilisent les toits enneigés des maisons comme toboggans pour glisser… Ou encore en train de dévaler des collines enneigées en faisant des roulés-boulés ! Le corbeau a droit aux loisirs d’hiver comme chacun d’entre-nous capables de se les payer ! L’animal joue souvent avec d’autres animaux en les provoquant, par exemple, puis en s’envolant juste avant d’être attrapés. Certains corbeaux font des jouets — un comportement animal extrêmement rare, surtout dans la nature — en utilisant des bouts de bois, des pommes de pin, des balles de golf, ou encore des cailloux pour jouer entre eux ou tous seuls. Il arrive aux corbeaux de prendre des bains de fourmis, un phénomène étrange appelé « formicage » Cette pratique est partagée par d’autres espèces d’oiseaux, tel que le geai bleu ou le merle. Le bestiau se jette toutes ailes déployées dans une fourmilière, obligeant ainsi les insectes affolés à secréter de l’acide formique pour se défendre.  Ce comportement singulier reste peu connu et mal compris jusqu’à aujourd’hui : certains ornithologues pensent que l’oiseau cherche ainsi à profiter d’un insecticide et fongicide gratuit, l’acide formique tuant les tiques et autres parasites du plumage. D’autres pensent que cela agit comme l’effet d’une drogue sur eux.

Est-ce ainsi que les bêtes sont ?

J-L M.

Hits: 26